Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hevi.over-blog.com

hevi.over-blog.com

Nos aïeux et nous.

Michel REIG et Marie BONNET

Selon les archives familiales de la famille Cordelle,   l'histoire de Michel REIG est racontée ainsi :

Michel REIG Sr est né à Banyuls en 1792, au mas REIG, fils de Bonaventure REIG et de Maria PI (de Cosprom). C’était le fils aîné de Bonaventure, propriétaire du domaine du mas et mort en captivité en Espagne. Sa mère Maria Pi, remariée et ayant recouvré ses biens, a élevé Michel Reig.

Souvenirs de Claude,transmis par sa grand-mère Pauline Reig-Rougier:
"Dès 17 ans (pour que la lignée se perpétue rapidement après une guerre meurtrière), Michel REIG, en 1809, aîné de la famille, orphelin de père, a été marié à Marie BONNET (âgée de 26 ans), et il a hérité de la fortune de ses parents qu'il devait gérer: vignes de Banyuls, Port -Vendres,  Collioures.

Entreprenant, il est devenu armateur, propriétaire d’une flotte de commerce, allant couramment en Algérie et en Amérique du Sud. C’est au retour d’un de ses voyages qu’il s’est fait faire à Paris, le grand portrait qui se trouvait dans le salon de Suzanne ROUGIER à Versailles (ce portrait est maintenant à Vierville), et qu’il s’est acheté un mobilier Louis Philippe. Il reste de lui 2 vases qui étaient à Versailles, (chez les Besson actuellement).

Il possédait à Collioures une maison avec terrasse (elle y est encore, devenue presbytère) qu’il a quittée pour se faire construire à Port-Vendres, une grande maison sur la place Castellane (un remblai édifié avec les déblais des travaux du port). Cette maison, portant sur le fronton de la porte le sigle MR entrelacé, est devenue plus tard la gendarmerie, jusqu’à sa vente vers 1980. Un cinéma s’y est installé sur le côté face à la mer. Sur le toit central, une grosse cloche, dédiée à St Michel, servait à appeler le personnel au travail dans les entrepôts et les greniers (ses bateaux, souvent des balancelles à voile, faisaient notamment le commerce du grain). 
Chaque semaine, il faisait servir une soupe pour les pauvres de Port-Vendres.

La moitié de Port-Vendres appartenait à la famille et chacun y avait construit une maison selon ses goûts. Michel qui avait fait ses études à Paris avait fait un jardin avec des massifs comme à Versailles. L'oncle Bellieu qu avait voyagé avait des serres avec des plantes tropicales.
Napoléon III et l’impératrice revenant d’Algérie, obligés de débarquer à Port-Vendres, furent reçus par la famille REIG. Le lendemain il est reparti avec la voiture et le cocher (des REIG) a reçu à Paris un tel pourboire qu’il est revenu avec la voiture pleine de mobilier.

On trouve à Port-Vendres le tombeau de la famille Reig, une chapelle entourée d'une grille dans le vieux cimetière, au bout de l'allée centrale. Les Reig d'Arles-sur-Tech l'utilisent encore.

On trouve des traces de la famille Reig dès 1407. Ils font partie des propriétaires terriens qui se partagent le territoire. Ce sont "au Reig", "au Sagols", "au Pi (ou Py, ou Piy)", "au" étant un titre de noblesse. Les Py de Sceaux (qui firent ou plutôt furent les instigateurs du mariage entre Suzanne Maillet et Maurice Rougier en sont des descendants et furent alliés à plusieurs reprises avec les Reig."
[source :  archives de la Famille Cordelle ]

 

Michel Reig et Marie Bonnet, sont les arrières grand-parents de mon grand-père Paul Jarlier. Ils ont donné naissance à :

- Jean
- Jacques qui épousa Marie Vilar
- Michel qui épousa Marie Arthaud,
- Marie (épouse Henri Belieu),
- Bonaventure dit Ventura

 

   

La famille Cordelle a identifié cette photo comme étant celle de Michel REIG.
Dans les archives Jarlier, nous avons la même photo, mais mon grand-père avait indiqué au verso "grand-père".
Il s'agirait donc selon moi de Bonaventure REIG-BONNET dit Ventura, et non de Michel-REIG-PY .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article