Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hevi.over-blog.com

hevi.over-blog.com

Pour les suivants

Inondation à Agde en octobre 1723

 

Au hasard des recherches, je trouve sur le registre d'état civil des naissances décès et mariages tenu par le curé de la paroisse de Saint-Sever à Agde, à la date du 23 octobre 1723, l'annotation suivante "Pour mémoire" :

 

Inondation à Agde en octobre 1723

 

"Le 1er octobre 1723 arriva si grande inondation que le pont de bois de la ville sur la rivière d'Hérault fut emporté sur les dix heures un quart de la nuit.
Plus plusieurs barques tant tartanes que du Canal furent emportées par les eaux dans la mer, desquelles une seule tartane richement chargée sur laquelle était une femme d'un patron de canal étrangère, enseinte de huit mois et quelques autres barques de canal périrent dans la mer, les autres ayant été arrêtées à la palissade ou sur les bords de la rivière du côté de notre Dame ; le lendemain samedy, sur les huit heures du matin le débordement de la rivière fut si grand que l'eau entra dans la ville par toutes les portes qui sont sur la dite rivière et inondèrent toute la grande rue et les rues de la basse ville jusqu'à l'hôpital. Le vin fut renversé dans les caves, l'huile répandue dans les magasins, tant dedans que hors de la ville et on estime la perte des marchands ou de la ville à un million. La maison presbytérale de St-Sever fut aussy inondée de plus de quatre pans d'eau et l’Église même jusques à la chapelle du St-Esprit ce qui m'obligea de consommer les hosties ; il n'y a point de mémoire d'une si grande inondation."

 

Inondation à Agde en octobre 1723

 

Vue satellite d'Agde. L'église Saint-Sever est au point rouge. (source google maps)

La construction des ponts agathois. Un combat contre les eaux.

Balthazar Jordan sur Wikisource raconte : "Or, le bourg formait déjà une partie considérable d'Agde avant le 12.e siècle, puisqu'en 1173 Louis-le-Jeune en confirma la possession à l'église de cette ville, (...), et certainement le pont de pierre qui n'avait été fait évidemment que pour la cité,était d'un temps bien plus reculé. Il s'écroula en 1206.

Depuis cette année jusqu'en 1678, on ne passa la rivière d'Hérault à Agde que dans un bac.

La communauté de cette ville ayant obtenu du Conseil d'État la permission de construire un pont à bateaux et d'en percevoir le péage, l'adjudication en fut faite pour une somme de 8,300 francs, et il fut achevé dans le mois d'avril 1678. Une inondation l'emporta le 16 novembre 1705.

On en construisit un nouveau qui ne dura que depuis le mois de juin 1706 jusqu'au mois de novembre 1721, où il eut le sort du premier.

Un troisième qui fut passant en décembre 1722, et qui coûta 11,000 francs, résista moins long-temps encore à l'impétuosité de l'Hérault, et fut détruit le 2 octobre 1723.

Il fut remplacé dans le mois de décembre 1727, par un quatrième pont dont la dépense s'éleva à 25,000 francs, avec la construction des quatre piliers pour les ponts-levis, et dont le plancher fut refait à neuf en 1765 pour 7,000 francs. Celui-ci fut rompu par la rapidité des eaux et entraîné par parties le 30 septembre et 1er octobre 1795. Sa destruction réduisit les habitants d'Agde à l'incommodité de ne passer la rivière que dans un bac jusqu'au mois de septembre 1808, où fut achevé le pont de bateaux qu'on voit aujourd'hui." 

 

Agde. L'Hérault. A gauche de l'image, le nouveau pont, au centre, la cathédrale Saint-Etienne, à droite, le clocher de Saint-Sever. (Source google map)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article