Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hevi.over-blog.com

hevi.over-blog.com

Pour les suivants

Jacques Jarlier et Rose Bronzoni.

 

Jacques Jarlier vice-consul d'Espagne à Port-Vendres et Rose Bronzoni.

 

L'arrière grand-père de mon grand-père était né, le 21 avril 1778, à Agde, dans la famille Jarlier, de marins, navigateurs, "capitaines de barques", capitaines de tartanes, la plupart capitaines au long-cours, qui avec quelques autres familles agathoises, de très longue date, sillonnaient la mer méditerranée vers la Turquie, l'Algérie ou autres destinations, transportant marchandises et autres richesses.

Sans doute sa vie de marin amena Jacques à Port-Vendres où il rencontra Rose Bronzoni qui était née en 1789 à Collioure. Elle était la fille du lieutenant du port de Port-Vendres.

Jacques et Rose se sont mariés à Collioure le 3 septembre 1806, sous la majesté et les ors du riche maître-autel de style espagnol de l'église paroissiale.

Collioure le maître-autel. Source : httplycee-charles-renouvier.com

 

A la date de son mariage Jacques était mentionné comme exerçant la profession de "marin". Au fil de nouveaux actes, il sera qualifié de "propriétaire", puis de "vice-consul d'Espagne à Port-Vendres".

Les journaux espagnols en ce temps, ont fait état de ses fonctions.

El Clamor publico 10 mai 1845 (Montage photo d'extraits du journal)

 

El Español (Madrid. 1835). 9-9-1846, nº 675 (Montage photo d'extraits du journal)

 

El Militar español. 5-9-1846, nº 28 (montage photo d'extraits du journal)

 

Jacques exerçait sa fonction de vice-consul, en compagnie d'autres confrères représentant à Port-Vendres plusieurs États étrangers, et notamment en 1834, Monsieur Mas pour les États de Naples et de Suède, et Monsieur Pams pour l’État de Sardaigne.  (source : Annuaire statistique et historique du département des Pyrénées-orientales pour l'année 1834)

Jacques et Rose habitaient rue du Bassin à Port-Vendres, c'est à dire le long des quais, qui sont fort longs. Je n'ai pas identifié leur maison.

 

 

Port-Vendres

 

Jusqu'en 1823, Port-Vendres était une dépendance de la commune de Collioure.

 

Aussi, les naissances des sept premiers des douze enfants de Rose et Jacques seront enregistrées sur les registres d'état-civil de la commune de Collioure.

- Thérèse Anne Rose naîtra en 1807. Elle épousera en 1837 François Malègue suivant les sources, droguiste ou pâtissier à Port-Vendres. Thérèse s'éteindra à 81 ans.

- Théodore qui était une demoiselle, naîtra et 1810, et décèdera en 1830 à l'âge de 20 ans.

- Eulalie Adélaïde Angélique, née en 1811 épousera Jean Marie Bronzom, marin, capitaine "né à Cette le 17 ventose an 10" (Sète le 8 mars 1802). Elle décèdera à Port-Vendres à l'âge 57 ans.

- Louis, né en 1815 deviendra à son tour vice-consul d'Espagne à Port-Vendres. Il épousera Anne Molins, et sera le grand-père de mon grand-père.

- Jacques Joseph Antoine né en 1816, se mariera en 1864 à Marseille avec Thérèse Durbec.  Il deviendra capitaine au long cours à Marseille.
Par décision du 2 août 1887, sa solde sera porté à 52 francs et 75 centimes pour quatre années de commandement.
Par décision du 26 février 1870, il avait alors six années de commandement, sa solde sera portée à 525 francs.

- François Louis Antoine né en 1818 décèdera en 1823 à l'âge de cinq ans.

- Pierre Paul Jean Baptiste né en 1822

- Angélique née en 1824 ne s'est jamais mariée. Elle était dite "propriétaire". Elle  décèdera à Port-Vendres le 13 mai 1882 à l'âge de 58 ans

- Rose Constance Félicité née en 1827 disparaîtra à l'âge de sept ans.

- Paul né en 1828, était second à bord du paquebot à vapeur de la Compagnie des messageries impériales "Le Sinaï". Il décèdera à 34 ans près du détroit du Bosphore, à Constantinople, alors que le navire y était de passage. Son acte de décès sera établi par le Chancelier de l'ambassadeur de France près de la Porte Ottomane, puis transmis par le Commissaire de l'inscription maritime de Marseille, à la mairie de Port-vendres où il sera retranscrit.

- Marie Marguerite Angélique née en 1835, épousera Justin Gaston Blancher. Elle décèdera à Port-Vendres en 1882, à l'âge de 47 ans. C'est avec son fils ou petit fils, que Louis Sèbe, le cousin de mon père rassemblait les souvenirs familiaux afin de construire la généalogie familiale.

En 1841, Port-Vendres ne comptait encore que 530 habitants, auxquels s'ajoutaient les douaniers et leur famille pour une centaine, les militaires du 47ème régiment de ligne et leurs familles, pour une autre centaine, soit au total un peu plus de 700 habitants.

Jacques y vivra jusqu'en 1868. Il aura atteint l'âge de 91 ans.

Rose, s'éteindra le 21 janvier 1876.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article